Chèr·e·s ami·e·s des Midis de la Poésie,

Nous travaillons actuellement à la programmation de la saison prochaine. Elle sera mise en ligne sur ce site très prochainement !

En attendant, nous continuons à vous proposer une sélection de contenus poétiques dans notre newsletter de la semaine. Pour vous y abonner, c’est par ici ! Retrouvez-nous également sur Facebook et Instagram chaque jour à midi : nous y partageons des citations-baumes, qui résonnent de près ou de loin avec la situation que nous vivons toutes et tous en ce moment.

APPEL À DONS

Les Midis de la Poésie existent depuis plus de 70 ans, et ça n'a jamais cessé d'être une fête, d'être beau et joyeux, et puissant. Mais jamais cessé non plus d'être une bataille, éreintante et souvent décourageante.

Les Midis ont toujours fonctionné avec très (trop) peu de fonds. La situation aujourd'hui est devenue critique, et met en péril des emplois déjà précaires, mais aussi les engagements et les missions des Midis. Nous perdons un temps précieux à courir après les subventions, ce temps qui devrait nous servir à faire ce que nous faisons de mieux : trouver et offrir du sens à un public de toutes catégories sociales au travers de la poésie. La poésie n'est pas (qu') un divertissement, elle est aussi une cause et une nécessité.

Ami.e.s, famille, nous avons besoin de vous aujourd'hui. Les dons sont déductibles fiscalement dès 40 euros, mais chaque aide, même pour quelques euros, est la bienvenue.
Voici nos coordonnées bancaires si vous souhaitez nous soutenir,

BE69 0000 3402 5778 (avec en communication: DON + votre nom, prénom et adresse).

Prenez soin de vous,

L’équipe des Midis de la poésie

29 APR
☞ GOÛTER DE LA POÉSIE
↘ La Bellone
#poésiegraphique

» Réserver

☞ Réserver - April 29, 2020, 14H
places
29.04 L'ours Kitsungi En ligne.png

L'Ours Kintsugi

Gratuit

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Ville de Bruxelles, Images de Bruxelles et la Cocof.

Réservations : mailto:info@midisdelapoesie.be

Le mercredi 29 avril 2020, en ligne dès 14h

[Dès 6 ans]
[ Goûter de la Poésie ]

L'OURS KINTSUGI

Avec MARINE SCHNEIDER, illustratrice

En coproduction avec La Bellone

Une vidéo-atelier en ligne dès le mercredi 29 avril 2020, à 14h !

Envoyez-nous vos créations à l’adresse victoiredechangy@midisdelapoesie.be,

nous les publierons sur nos réseaux !

C’est l’histoire

d’un ours qui s’appelle Kintsugi

et qui tombe un matin de tout en haut

d’une très haute montagne.

Le kintsugi (金継ぎ) (japonais : « jointure en or ») ou kintsukuroi (金繕い) (japonais : « réparation en or ») est une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen d’une laque saupoudrée d’or. La technique tient d’une philosophie qui prend en compte l’existence de l’objet : son histoire, son passé, ses déménagements et donc ses possibles brisures et accidents. Une céramique ou une poterie brisée ne doit donc plus être jetée mais renouvelée. Au lieu de cacher les réparations, il s’agira au contraire de les mettre en valeur avec l’or. Un objet réparé au kintsugi sera considéré comme plus précieux, avec davantage de valeur, qu’un objet neuf.

A défaut de rencontrer l'Ours Kintsugi en vrai lors du goûter de la poésie lui étant consacré, venez le rencontrer mercredi prochain lors de cet atelier en ligne avec Marine Schneider, illustratrice de l’album ! Au programme : lecture, dessin, coloriage, et collage pour fabriquer votre propre ours Kintsugi. Matériel nécessaire : papier, crayons de couleurs, ciseaux, colle, peinture acrylique/gouache dorée ou jaune.

MARINE SCHNEIDER est née à Bruxelles en 1991. Elle a suivi des études d’illustration à LUCA School of Arts à Gand (Belgique) et à KhIB à Bergen (Norvège). Après avoir débuté sa carrière d’illustratrice en Norvège, elle publie en 2018 son premier livre en français, dont elle est à la fois autrice et illustratrice, Hiro, hiver et marshmallow, paru aux éditions Versant Sud. Elle réside actuellement à Bruxelles.

#poésiegraphique

«

Événement précédent
Midi Minuit Afrique de l'Ouest

»

Prochain événement
Tou·te·s nu·e·s et tou·te·s bronzé·e·s