Chèr·e·s ami·e·s des Midis de la Poésie,

Nous travaillons actuellement à la programmation de la saison prochaine. Elle sera mise en ligne sur ce site très prochainement !

En attendant, nous continuons à vous proposer une sélection de contenus poétiques dans notre newsletter de la semaine. Pour vous y abonner, c’est par ici ! Retrouvez-nous également sur Facebook et Instagram chaque jour à midi : nous y partageons des citations-baumes, qui résonnent de près ou de loin avec la situation que nous vivons toutes et tous en ce moment.

APPEL À DONS

Les Midis de la Poésie existent depuis plus de 70 ans, et ça n'a jamais cessé d'être une fête, d'être beau et joyeux, et puissant. Mais jamais cessé non plus d'être une bataille, éreintante et souvent décourageante.

Les Midis ont toujours fonctionné avec très (trop) peu de fonds. La situation aujourd'hui est devenue critique, et met en péril des emplois déjà précaires, mais aussi les engagements et les missions des Midis. Nous perdons un temps précieux à courir après les subventions, ce temps qui devrait nous servir à faire ce que nous faisons de mieux : trouver et offrir du sens à un public de toutes catégories sociales au travers de la poésie. La poésie n'est pas (qu') un divertissement, elle est aussi une cause et une nécessité.

Ami.e.s, famille, nous avons besoin de vous aujourd'hui. Les dons sont déductibles fiscalement dès 40 euros, mais chaque aide, même pour quelques euros, est la bienvenue.
Voici nos coordonnées bancaires si vous souhaitez nous soutenir,

BE69 0000 3402 5778 (avec en communication: DON + votre nom, prénom et adresse).

Prenez soin de vous,

L’équipe des Midis de la poésie

23 JAN
☞ MIDI DE LA POÉSIE
↘ Théâtre National
#poésieenlutte

» Réserver

☞ Réserver - Jan. 23, 2020, 12H40
places
23.01 Edouard Louis.png

« Nous voulons comprendre autre chose » - Anne Carson, Antigonick

5 euros

Avec le soutien de l'Alliance Française Bruxelles-Europe

Réservations : https://bit.ly/2O3BPRm

Le jeudi 23 janvier 2020 de 12h40 à 13h30 au Théâtre National

[ Dans le cadre du spectacle "Histoire de la Violence", du 22 au 26 janvier au Théâtre National : https://bit.ly/2QLNKFB ]

Édouard Louis et Claire Stavaux, respectivement traducteur et éditrice d’Anne Carson, viendront sonder en profondeur la portée politique décuplée du livre "Antigonick" d’Anne Carson, adaptation vive d’Antigone. Cet entretien se fera en compagnie en compagnie de Sophie Creuz, chroniqueuse littéraire à l’Echo et Musiq3 (RTBF) et libraire.

Antigone est par essence le personnage de la tragédie antique qui a refusé de se soumettre à l’autorité aveugle. Bravant l’interdit de son oncle Créon, la jeune femme a cherché à obtenir une digne sépulture pour son frère Polynice. Anne Carson, poétesse, essayiste, traductrice et professeur de lettres classiques, a pris appui sur la trame de la pièce de Sophocle mais l’a radicalisée, y a apposé sa touche audacieuse et son humour et injecté à la trame le personnage de Nick, présence silencieuse et omniprésente, qui mesure toute chose. Que peuvent la littérature et la poésie face aux dictatures ? En quoi Antigone reste-elle une figure aussi déchirante que contemporaine ?

ÉDOUARD LOUIS est un écrivain français né en 1992. En 2014, il publie "En finir avec Eddy Bellegueule", premier roman à forte dimension autobiographique. Très commenté dans les médias, traduit dans une vingtaine de langues et largement salué pour ses qualités, le livre donne lieu aussi à plusieurs polémiques, notamment sur la manière dont il dépeint sa famille et son milieu social d'origine. En 2016 il publie "Histoire de la violence", récit du viol dont il aurait été victime un soir de Noël. En 2018, il sort son troisième ouvrage, "Qui a tué mon père", récit en forme de réquisitoire contre la violence physique des décisions politiques qui touchent les plus vulnérables.

Née en 1984 à Marseille, CLAIRE STAVAUX est passionnée de théâtre depuis le plus jeune âge, qu’elle découvre dans les rues d'Avignon où elle passe son adolescence. Une passion qui s'épanouit à Berlin, où elle apprend l’allemand sur les planches. Plus tard, agrégée d’allemand, elle enseigne la dramaturgie et l’histoire du théâtre allemand classique et contemporain à Paris 3. Egalement traductrice littéraire, elle a traduit les ouvrages de l'auteur autrichien Clemens Setz, ou encore les sous-titres des DVD de spectacles de Pina Bausch pour L’Arche. Depuis janvier 2015, elle occupe les fonctions d’éditrice chez L’Arche Editeur, dont elle reprend la direction en 2017.

SOPHIE CREUZ est une critique dramatique et littéraire, auteure, journaliste et libraire belge. Chroniqueuse littéraire pour le journal l'Echo et la radio Musiq3, elle a été critique théâtre à l'Echo de la Bourse, le Vif/L'express, le Soir. En 2019, elle reçoit le prix André Gascht décerné par l’Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique pour l’ensemble de son travail de critique.

«

Événement précédent
Un foyer pour l'imaginaire - De la montagne magique de Thomas Mann à l'expérience de la banalyse

»

Prochain événement
Paul Nougé & Louis Scutenaire - Les images de la subversion