25 NOV
☞ APÉRO POÉSIE
↘ L'enfant sauvage
rencontre photographique

» Réserver

☞ Réserver - Nov. 25, 2021, 18H
places

Le boîtier de vision

5€

Réservations : info@midisdelapoesie.be

Jeudi 25/11/2021

Apéro Poésie – Le boîtier de vision

Rencontre entre Anne-Lise Broyer et Antonio Jimenez Saiz, photographesanimée par Caroline Lamarche, autrice

19h-20h – L’enfant sauvage

Prix : 5 euros

Réservations : info@midisdelapoesie.be

Anne-Lise Broyer est née en 1975 à Lons-le-Saunier.

Après des études à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, puis à l’Atelier National de Recherches Typographiques, elle fréquente les bibliothèques et les salles de cinéma. Cette formation l’amène notamment à interroger la relation qu’entretient la photographie avec les autres arts et à faire véritablement l’expérience de la littérature par le regard.

Dans cette même logique de dialogue, elle questionne également les zones de frottement et d’intersection entre le dessin à la mine graphite et la photographie argentique afin d’atteindre une zone de trouble dans la perception. Cherchant à tendre vers des images plus pensives que pensées, Anne-Lise Broyer souhaite faire du lieu de révélation que représente la photographie ou le dessin l’analogon d’un espace mental où quelque chose prendrait corps, un souvenir, une réminiscence ou une vision, un fantasme… Cette expérience de l’image dit toute la sensibilité qui s’engage lorsqu’on se met à vivre dans l’écriture.

Ses ouvrages sont publiés aux éditions Filigranes, aux éditions Nonpareilles, aux éditions Verdier et aux éditions Loco.

Elle expose régulièrement en France et à l’étranger.

Autodidacte vivant à Bruxelles, auteur de trois ouvrages autoédités, Antonio Jimenez Saiz(né en 1959) invite la lumière dans les ténèbres de sa vie intérieure.

Qu’il aborde la mort en sursis ou la mort de l’esprit, le photographe bruxellois se cherche dans l’autre et dans la nature intimement mystérieuse avec une sensibilité granuleuse et fragile, tantôt mystique, tantôt ludique.

Poète, nouvelliste, romancière, Caroline Lamarche a obtenu le prix Rossel pour son premier roman Le jour du chien (Minuit, 1996) et le Goncourt de la Nouvelle pour Nous sommes à la lisière (Gallimard, 2019). Prochaine parution : L’Asturienne (Les Impressions nouvelles, septembre 2021), une saga familiale à l’époque de la révolution industrielle.

Basé à Bruxelles, L'Enfant Sauvage est un espace d'exposition et de création dédié à la photographie.

L'Enfant Sauvage souhaite encourager, soutenir et promouvoir celleux qui produisent des images toutes techniques photographiques confondues.

Créant un véritable dialogue et un échange auprès d’un public large et diversifié, ce lieu 100% autofinancé est un acteur culturel souhaitant stimuler la scène locale, nationale et internationale en amenant son soutien aux créateurices.

L'Enfant Sauvage est également un espace de rencontres, de découvertes et de création proposant tout au long de l'année une programmation autour du médium photographique

(Artist Talks, Workshop, Café Discussion…) et abrite une petite librairie en partenariat avec le Tipi Bookshop et les éditions Le Mulet. L'Enfant Sauvage ne s'arrête pas là et publie en autoédition des livres ou fanzines des photographes exposant dans la galerie de L'Enfant Sauvage ou tout simplement des coups de cœur.

L'Enfant Sauvage met également à disposition une seconde pièce d'exposition pour soutenir et encourager les jeunes artistes et étudiant‧e‧s talentueux‧ses tout au long de l'année.

Touche à tout, L'Enfant Sauvage est un mille-pattes culturel aventureux et ne se limite pas à la photographie mais implique des graphistes, des collectifs musicaux et s'ouvre à l'art sous plusieurs de ses formes.

«

Événement précédent
La poésie, compagne dans le labyrinthe des jours

»

Prochain événement
Nadine Gordimer : L’écriture et l’existence