30 SEP
☞ SOIRÉE DE LA POÉSIE
↘ Rideau de Bruxelles
#poésiepartout

» Réserver

☞ Réserver - Sept. 30, 2021, à définir
places
evenements-septembre-FB_7.png

Lettres à une jeune poétesse

Billetterie solidaire : tarif minimum 8 € (5€ par les étudiants en Art du spectacle et 1,25€ par les

Réservations : rideaudebruxelles.be

30/09/2021

Soirée de la Poésie

Lettres à une jeune poétesse – Lectures avec Claire Finch, Lisette Lombé, Michèle Métail, Aurélie Olivier & Milady Renoir

Les braises collectives de Lisette Lombé

19h – 21h – Rideau de Bruxelles

Prix : Billetterie solidaire : tarif minimum 8 € (5€ par les étudiants en Art du spectacle et 1,25€ par les Articles 27)

Réservations : contact@rideaudebruxelles.be - +32 (0)2 737 16 01

Vingt et une poétesses francophones racontent ce qu’est écrire et être une femme ou une personne non-binaire aujourd’hui. Vingt et une poéte‧sse‧s, musicien‧ne‧s, slameur‧euse‧s : une armée de guerrièr‧e‧s, agent‧e‧s de leurs propres désirs, qui avance, prend la parole, confie ses combats et délivre la poésie de ses représentations traditionnelles. Ces lettres font de l’écriture une matière vivante et politique. Elles disent un désir de transmission, un rêve de l’autre, l’histoire d’une reconquête de soi. Un recueil inspirant et animé d’une vigueur plurielle et sensible, destiné à toutes et à tous. À qui souhaite faire une place à l’écriture dans sa vie. Initié et préfacé par Aurélie Olivier, avec des lettres de Chloé Delaume, Sonia Chiambretto, Rébecca Chaillon, Adel Tincelin, Rim Battal, Liliane Giraudon, Ryoko Sekiguchi, Nathalie Quintane, Milady Renoir, Sophie G. Lucas, Marina Skalova, Lisette Lombé, Édith Azam, Ouanessa Younsi, Sandra Moussempès, Michèle Métail et RER Q.

Lors de cette soirée, quatre autrices viendront lire leur lettre à une jeune poétesse.

Claire Finch est écrivain·e de manifestes et protocoles gouines pour un monde post-apocalypse, et doctorant·e en études de genre à Paris 8. Dans son travail de ficto-théorie, ielle se propose de « narrativiser », pour l’incarner et le questionner, l’apport théorique des études de genre. Parmi ses derniers projets sont I Lie on the Floor (After 8 Books 2021), Kathy Acker 1971-1975 (Éditions Ismael 2019) et sa traduction, avec Sabrina Soyer, de Debbie : une épopée de la poète Lisa Robertson (Joca Séria, 2021). Ielle a présenté son travail à l'ICA Londres, au Badischer Kunstverein Karlsruhe, au Centre Pompidou Paris et au BBB Centre d'art Toulouse.

Artiste plurielle, passe-frontières, Lisette Lombé s’anime à travers des pratiques poétiques, scéniques, plastiques, militantes et pédagogiques. Ses espaces d’écriture et de luttes s’appuient sur sa propre chair métissée, son parcours de femme, de mère, d’enseignante. En dérivent des collages, des performances, des livres et des ateliers, passeurs de rage et d’éros. Co-fondatrice du Collectif L-SLAM, elle a été récompensée, en 2017, en tant que Citoyenne d'Honneur de la Ville de Liège, pour sa démarche d'artiviste et d’ambassadrice du slam aux quatre coins de la Francophonie. En 2020, elle a reçu un Golden Afro Artistic Awards pour son roman Vénus Poética (L'Arbre à Paroles) et le Prix Grenades/RTBF pour son recueil Brûler brûler brûler (l'Iconoclaste).

Michèle Métail. Née en 1950 à Paris.

Depuis 1973, elle diffuse ses textes au cours de Publications orales car « la projection du mot dans l’espace représente le stade ultime de l’écriture ». En 1995, elle a fondé avec le compositeur Louis Roquin, l’association Les arts contigus, qui explore les zones de contact entre divers modes d’expression : arts plastiques, poésie, musique, gestes, performances, installations. Parallèlement aux Publications orales, l’inscription visuelle du texte dans l’espace se concrétise à travers la série des Gigantextes, commencée en 1979 avec Folio, pour lequel l’auteur reçut le prix I.A.T. de la 11° Biennale de Paris en 1980. En 2018 lauréate du prix littéraire Bernard Heidsieck du Centre Pompidou. Elle a publié une quinzaine d’ouvrages.

Aurélie Olivier est directrice de l’association LITTÉRATURE ETC, créée en 2013, alors qu’il faisait trop froid dehors. Depuis, toujours bien accompagnée, elle imagine le festival Littérature, etc., les séances de bouches à oreilles Les Parleuses, le festival Dire avec la scène nationale La rose des vents, À Voix vives avec la bibliothèque départementale de Seine-et-Marne et aussi d’autres projets cousus à la main, au gré des envies qui se rencontrent et des espace-temps qui rendent possible.

Enchevêtrée de poésies, de récits de comptoir, de politique et d’intimes, Milady Renoir anime des ateliers d’écriture en milieux captifs / ouverts / divers ; rédige des sommaires, des glossaires ; mène des revues, des formations sur des sujets sensibles, mobiles ; chronique à la radio ; milite au service de la lutte des Sans Papiers en Belgique ; décompte quelques recueils aux éditions maelstrÖm et des poèmes / essais accueillis ailleurs ; cumule quelques blogs, quelques expositions photos, quelques performances, quelques tatouages, quelques couples, quelque enfant, quelques causes, quelques alliances, quelques doutes. miladyrenoir.org/

«

Événement précédent
Rediff - bouger un déplacement

»

Prochain événement
Rocher de Gibraltar entre les sexes - Jean Racine