19 NOV
☞ MIDI DE LA POÉSIE
↘ Musée L - Louvain-la-Neuve
Rencontre et lectures

» Réserver

☞ Réserver - Nov. 19, 2020, 12H40
places
évènements15horslesmurs.jpg

Hors les murs : Pierre Michon, mille vies et un chemin - ANNULÉ

Gratuit avec l'entrée au Musée

En partenariat avec l’UCL Culture

Réservations : https://museel.be/fr

En France, lorsqu’on demande aux grand•es lecteur•rices de littérature quel•les sont les écrivain•es français•es de ces dernières décennies, divers noms fusent, mais quelle que soit l’obédience de ces lecteur•rices, auteur•rices ou critiques, le nom de Pierre Michon revient toujours. « Les vies minuscules » est devenu un classique contemporain et aussi le symbole d’un livre qui casse les prétendus tiroirs des genres littéraires. Mais Pierre Michon, homme passionné et discret, reste loin de ce petit monde, demeure secret. Ce sera donc un privilège d’entendre sa parole, son lien avec la poésie, d’entendre des textes connus ou méconnus

de cet auteur. Pour Carl Norac, qui dialoguera avec lui, cela sera un rêve réalisé après un rendez-vous manqué. Il y a plus de vingt ans, notre poète belge s’installa dans le Loiret à Olivet, et on lui indiqua que son voisin serait Pierre Michon. Celui-ci avait bien habité là, mais il venait de partir écrire ailleurs. Plus de vingt ans plus tard, quoi de plus symbolique que de lier une « collection d’instants » à des « vies minuscules »...

Né à Mons en 1960, Carl Norac est un poète belge de langue française. Auteur de poésie et de théâtre, il a publié une dizaine de recueils et de carnets de voyage, mais est surtout connu pour être l'auteur d'un très grand nombre de livres pour enfants parus à L'École des loisirs et traduits dans plus de quarante langues, dont "Les mots doux", illustré par Claude K. Dubois. En 2020, il est choisi pour être le Poète National.

Pierre Michon est un écrivain français. À trente-neuf ans, il entre dans la vie littéraire avec la publication de « Vies minuscules» chez Gallimard qui obtient le prix France Culture 1984. À ce livre succèdent « Rimbaud le fils », puis, dans une veine romanesque, « La grande beune », « Abbés » et « Vie de Joseph Roulin ».

En 2009, Pierre Michon publie « Les onze ». Pour ce roman, il reçoit le 29 octobre 2009 le Grand Prix du roman de l’Académie française.

En 2015, il reçoit le premier prix Marguerite-Yourcenar pour l’ensemble de son œuvre. En 2017, il tient un rôle secondaire dans le film « Barbara »de Mathieu Amalric où il incarne l’écrivain Jacques Tournier.

«

Événement précédent
Quand l'imaginaire commence avec soi

»

Prochain événement
Rocher de Gibraltar entre les sexes - Jean Racine