7 DEC
☞ MIDI DE LA POÉSIE
↘ Théâtre des Martyrs
Rencontre féminine

» Réserver

☞ Réserver - Dec. 7, 2021, 12H40
places

Sexe : F

8€

Réservations : https://theatre-martyrs.be/spectacles/sexe-f/

Mardi 07/12/2021

Midi de la Poésie

Sexe : F

12h40-13h30 – Théâtre des Martyrs

Spectacle musical

Prix : 8 € | Tarif plein - 6 € | Étudiants - 5 € | Professionnels & demandeurs d’emploi

Réservations : https://theatre-martyrs.be/spectacles/sexe-f/

Avec Grażyna Bienkowski, pianiste, violoncelliste, compositrice et musicologue belge d’origine polonaise et Karin Clercq, chanteuse et comédienne.

Il y a la littérature et ses Grandes Œuvres. Et puis, il y a la Poésie et ses poètes. Mais il y a aussi ses poétesses qui, de tout temps, grâce à leur passion, ont réussi à écrire, souvent dans le silence.

Projet rendez-vous entre elles et vous, entre nous et ces femmes d’écriture d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, Sexe : F est la rencontre entre deux artistes désirant (re)donner vie aux mots de ces femmes trop souvent ignorées du grand public.

Unissant sur scène la comédienne et chanteuse belge Karin Clercq à la pianiste et compositrice d’origine polonaise Grażyna Bienkowski, Sexe : F est un voyage musical voguant sur les mots de Sappho ou Taslima Nasrine en passant par les poétesses de la Beat Generation ou Andrée Chedid. Ni barrières, ni frontières, seulement leurs mots et les immensités thématiques qu’elles explorent dans un écrin sonore de voix et de piano.

Car comme le dit Françoise Chandernagor, dans son livre Les femmes parlent d’amour : « ce n’est pas un plafond de verre que les poétesses ont à soulever pour rejoindre leurs confrères masculins et devenir enfin visibles aux yeux du lecteur ingénu, c’est un couvercle de plomb ! »

C’est ce couvercle de plomb que Karin Clercq et Grażyna Bienkowski tentent de soulever dans ce spectacle visant à réveiller ces voix englouties dont les mots touchent tant par leurs émotions que par leurs failles et leur justesse.

Karin Clercq est une chanteuse et comédienne belge, née à Bruxelles dans les seventies. Après un master en Histoire de l’Art à l’UCL, elle obtient, en 1998, un premier prix en Art Dramatique et en Déclamation au Conservatoire royal de Liège. Karin Clercq a commencé comme comédienne sur les planches belges mais, dès 2002, sort avec le Breton Guillaume Jouan (Miossec) Femme X, un premier album de chanson française rock-pop comme autrice-interprète. Celui-ci obtient un très beau succès dans toute la Francophonie et même en Allemagne, et il reçoit des Québécois le prix Rapsat-Lelièvre en 2004. Elle a depuis continué son parcours dans la musique et compte à ce jour six albums depuis 2002, dont quatre à son nom et trois comme autrice-compositrice. Son dernier album, La boîte de Pandore, est sorti en septembre 2018. La question féminine a toujours été essentielle dans son travail d’artiste. Depuis Femme X, elle trace le chemin d’une écriture sincère abordant autant des thématiques engagées (traite des blanches, égalité homme-femme, viol…) que des thématiques plus légères en rapport avec la séduction, le désir et la sexualité. Elle n’hésite pas à collaborer avec les poètes (Musset, Pessoa, Desbordes, Valmore, Nasreen) ou avec des grandes figures mythologiques comme Kassandre ou Antigone. Les belles lettres sont pour elle une nourriture essentielle. En dehors de la musique, Karin Clercq travaille toujours comme actrice – notamment dans le monde des séries (France 2, RTBF) et dans celui du doublage.

Pianiste, violoncelliste, compositrice et musicologue belge d’origine polonaise, Grażyna Bienkowski suit une formation instrumentale classique dès son plus jeune âge. Un itinéraire complet entre université, Conservatoires et master classes qui donnera lieu à un parcours des plus atypiques.

Dès 2005, cette ancienne freelance des BOZAR et du Théâtre royal de la Monnaie se lance dans la composition et crée dans un style néo-classique, voire contemporain (Antichambre, 2010), en passant par le jazz et le songwriting (Products of Love, 2018). En parallèle, Grażyna poursuit son rôle d’interprète dans divers projets artistiques, en studio comme sur scène, ce qui l’amènera à croiser la route d’artistes belges et étrangers tel‧le‧s Yan Pechin, DAAN, Karin Clercq, Ken Stringfellow… et même… Pierre Richard ! Forte de toutes ces expériences, elle se tourne aussi vers la musique de films et intègre la Belgian Screen Composers Guild dès 2017. C’est en 2009 que Grażyna s’inspire une première fois de poésie pour composer. Ce sont les textes de l’autrice américaine Sylvia Plath qui retiennent exclusivement son attention et ce, jusqu’à aujourd’hui encore. L’influence de la poésie sur son travail s’amplifie grâce à sa rencontre avec la comédienne et chanteuse belge Karin Clercq, fin 2018. Ensemble, elles décident d’élargir le spectre aux poétesses de tous horizons avec le projet Sexe : F, initié en 2020, et d’unir leurs spécificités pour leur rendre un bel hommage sur scène.

«

Événement précédent
Les parleuses – Marianne Van Hirtum