Midi poésie

Détail de l’événement

mar

28

mai
#philosophie
penséeetpoésie

La complainte des vies ordinaires | avec Laurent de Sutter, Maud Joiret et Pierre Vinclair

midi poésie
Rideau (Le)
(7a, rue Goffart - 1050 Ixelles)
12h40-13h45
10€/8€/(+ accès à l'atelier d'écriture / sur inscription)

La complainte des vies ordinaires | avec Laurent de Sutter, Maud Joiret et Pierre Vinclair

Réservation

Nous vivons des vies banales, quotidiennes, répétitives, souvent ennuyeuses. Mais, en même temps, toujours inattendues, singulières, parfois tragiques. Pris entre l'archétype d'une existence semblable à celle de n'importe qui d'autre, et "la" vie dans ce qu'elle possède d'irréductiblement singulier, nous naviguons comme nous pouvons - plus ou moins bien, plus ou moins mal. Et si la poésie pouvait nous aider à mieux comprendre ce balancement entre le banal et l'exceptionnel ? Et si elle était le langage qui pouvait contribuer à nous réconcilier avec le fait que vivre est d'abord une qualité commune, une vertu partagée, un état impersonnel ? Et si vivre une vie était avant tout vivre la vie de n'importe qui ?

Pierre Vinclair, observateur impitoyable des archétypes humains, et Maud Joiret, dynamiteuse du quotidien, tenteront de répondre à ces questions au micro de Laurent de Sutter.

En plus de cette séance :

☼ AVANT - de 10h à 11h30 : un atelier d'écriture sera proposé par Maud Joiret dans le Patio du Rideau sur le thème des vies ordinaires et sur la base de certains de ses textes, et de ceux de Pierre Vinclair.

Réservé aux personnes venant à la séance midi poésie (15 personnes max) // RÉSERVEZ ICI !

--

☾ APRÈS - de 18h30 à 19h30 : une conversation poétique entre Laurent de Sutter et Pierre Vinclair se tiendra à la Maison poème

Quels liens y a-t-il entre poésie et pensée ? Ou plutôt : quel lien y a-t-il entre une manière de pensée en-dehors des règles et des normes de l'histoire de la pensée - et une manière de poésie qui cherche à réinventer jusqu'à la signification du mot "poésie" ? Dans un dialogue sur la radicalité possible du langage là où celui-ci dépasse et la pensée et la poésie, Pierre Vinclair et Laurent de Sutter tentent de poser les jalons d'une relation renouvelée au mot, à la phrase, à l'idée ou au concept : une relation post-critique, qui mette l'usage davantage que le sens au centre de ce qu'ils rendent possible.

Sur inscription uniquement (10 personnes max) - Gratuit // RÉSERVEZ ICI !

Laurent de Sutter

Professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussel, Laurent de Sutter est l'auteur de nombreux livres explorant la relation entre loi et transgression, salués par la critique et traduits en plusieurs langues. Aux Puf, il a publié Striptease. L'art de l'agacement (Le Murmure, 2015), Magic. Une métaphysique du lien (2015), Après la loi (2018, Prix Léopold-Rosy de l'Académie royale de Belgique), Qu'est-ce que la pop'philosophie ? (2019) et Pour en finir avec soi-même. Propositions I (2021). Il dirige, aux Puf, la collection « Perspectives critiques ».
© photo: Géraldine Jacques

Maud Joiret

Née à Bruxelles en 1986, Maud Joiret est poétesse et performeuse.
Elle a travaillé à la Maison des Auteurs de Bruxelles pour diverses missions d’animation, de communication et de gestion. Elle est l’autrice de Cobalt (éditions Tétras Lyre) qui a été récompensé par le prix de la première oeuvre de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Jerk (L’Arbre de Diane).
© photo: Luz Vitolo

Pierre Vinclair

Pierre Vinclair cherche à construire, dans le poème, une image (chantante, pensante, vivante) de tout et n’importe quoi : des territoires qu’il arpente, des gens qui comptent, de ce qui nous arrive, des figures cachées sous les choses. Ces quatre types d’êtres (lieux, personnes, événements et structures) forment d’ailleurs l’objet d’une tétralogie dont le premier volume est paru en 2022 chez Flammarion sous le titre L’Éducation géographique. Parallèlement, il cherche aussi à comprendre, dans des essais, le fonctionnement de cette bien étrange chose, un poème. Après avoir vécu dix ans en Asie (Japon, Chine, Singapour), il habite aujourd’hui en Suisse, d’où il anime la revue Catastrophes et dirige la collection S!NG du Corridor bleu.
© photo: Jean-Luc Bertini